Gilles Orgeret, le blog d'un kinésithérapeute

GillesOrgeret.com, le blog d'un kinésithérapeute : dos, massage, thérapie manuelle, techniques de kiné...par Gilles Orgeret
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Le chalazion en 3 questions..., et 3 réponses

, 08:03 - Lien permanent

Par le Docteur M.B. Médecin Ophtalmologiste. - Qu'est ce qu'un chalazion ? - Qu'est ce que ce n'est pas ? - Comment le traiter ?

1 Qu'est ce qu'un chalazion ?

Le chalazion est une petite tuméfaction palpébrale indolore le plus souvent, parfois légèrement inflammatoire. Il est dû à l'obstruction du canal d'une glande de Meibomius. Ces glandes sont situées dans l'épiderme des paupières. Elles secrètent un liquide gras qui constitue un élément important du film lacrymal. En cas d'obstruction du pore excréteur, le liquide s'accumule : c'est le chalazion. Sa taille peut varier d'un jour à l'autre. Il peut disparaître spontanément. Néanmoins, la plupart du temps, il faut le traiter, et en traiter si possible la cause pour éviter les récidives au même endroit ou ailleurs.

2 Ce que ce n'est pas ?

Ce n'est pas un orgelet ou « compère loriot » en vieux français, avec lequel on le confond souvent. L'orgelet est un furoncle d'un cil, donc une infection le plus souvent due à un staphylocoque doré. Il s'accompagne d'une inflammation plus importante,d'un oedème, et souvent de douleurs. Il nécessite un traitement antibiotique local adapté prescrit par un médecin généraliste ou ophtalmologiste, voir même dans certains cas un traitement par voie générale, Comme tout furoncle, en aucun cas il ne doit être manipulé, pressé, percé...

3 Comment traiter le chalazion ?

Il est préférable au début d'éviter le maquillage et le port de lentilles de contact. En cas d'inflammation importante, un traitement local par pommade associant un antibiotique et un corticoïde est utile pendant 4 à 5 jours. Puis le traitement « de fond » va s'attaquer à la cause : c'est à dire « l'engorgement ». Ce traitement est simple, non coûteux, mais doit être poursuivi longtemps, avec persévérance, avec bien sûr des précautions d'hygiène évidentes. Il consiste à d'abord réchauffer la paupière pour faire ouvrir le ou les pores obstrués. Pour cela, on appliquera matin et soir pendant 10 minutes une compresse stérile, ou même un gant de toilette propre, imbibés d'eau chaude. Puis on massera, doucement, sans le presser, le chalazion pendant 3 minutes. Ceci afin de faciliter le drainage.

Pour cette manœuvre, on peut utiliser une pommade ou un gel antiseptique, mais cela n'est pas indispensable. Ensuite, on rince le bord de la paupière avec du sérum physiologique (en unidose). On verra rapidement apparaître le liquide blanchâtre d'excrétion au niveau du pore obstrué, et au bout de quelques jours le volume du chalazion diminuer. Ce traitement doit être poursuivi au moins 1 mois, parfois plus, pour une guérison complète. On évitera ainsi l'enkystement de la lésion, qui nécessiterait un acte chirurgical afin d'ôter la coque résistante qui s'est formée.

  • * * * * * *

En cas d'échec de ce traitement, de récidives multiples, ou d'autres localisations, une visite chez l'ophtalmologiste s'impose. Celui-ci pourra retrouver éventuellement une cause spécifique, en particulier un problème optique non corrigé (astigmatisme, hypermétropie), ou un trouble de la vision binoculaire qui semblent favoriser les chalazions ; ou bien encore une autre cause locale ou générale (telle que l'acné rosacée).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.gillesorgeret.com/trackback/130

Fil des commentaires de ce billet