Gilles Orgeret, le blog d'un kinésithérapeute

GillesOrgeret.com, le blog d'un kinésithérapeute : dos, massage, thérapie manuelle, techniques de kiné...par Gilles Orgeret
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

En cas d’épaule douloureuse, de mal au cou, optez pour les « anneaux claviculaires »

, 10:35 - Lien permanent

Indépendamment des séances de rééducation pratiquées, les patients souffrant des épaules pour tendinites (tendinopathie de la coiffe des rotateurs, du long biceps), ont la nécessité de prendre certaines précautions, comme d’éviter certains gestes à risque, s’ils ne veulent pas aggraver leur problème (recherche des « voies de passage », mouvements pendulaires, renforcement isocinétique de la musculature). Ceux qui souffrent du cou également. Il faut savoir qu’épaules et cou sont intimement liés.

Quant on porte une charge trop lourde par exemple, c’est d’abord le cou qui fait mal, bien avant les épaules. Aussi le kiné doit-il s’occuper de la zone rachidienne cervico-thoracique, avant même de toucher à l’épaule. Tout cela est lié, il y a relation de proximité.

La rééducation de l’épaule dégénérative fera l’objet d’un prochain billet, nous n’entrerons donc pas ici dans le détail.

Il se trouve que lorsqu’on souffre d’une ou des deux épaules, bon nombre de gestes « font mal », et nous handicapent au quotidien, car il est impossible de prendre le temps d’analyser chaque geste précisément avant de le réaliser. La pratique de certaines activités est à haut risque d’aggravation : jardinage, ménage, conduite régulière de certains engins (moto, bus ou taxi), métier d’aide soignante, manipulateur radio, soigneur d’animaux, métiers de la restauration, du bâtiment, déménageur, manutentionnaire, etc.

De la même manière que lorsqu’on souffre du dos on porte une ceinture, le sanglage proposé ici est une « astuce » fort efficace pour pouvoir continuer à vivre normalement sans avoir mal au cou ou aux épaules en s’activant.

Il s’agit des « anneaux claviculaires » qui servent habituellement en cas de fracture de la clavicule, et dont j’ai élargi l’usage.

Durant les activités risquant de surmener vos épaules protégez-vous ainsi :

Se munir d’un tissu solide mais souple, ici il s’agit de Jersey coton, largeur 10 cm.

Photo 1 : passer les deux bouts du jersey en boucle par dessus la partie du jersey placée sur la nuque.
Photo_1.JPG

Photo 2 : le jersey doit être mis bien à plat sur les épaules, il ne doit pas rouler. Ensuite, bien tirer les deux bouts du jersey vers le bas pour abaisser les épaules, d’autant que se produit un certain relâchement du tissu après. Faire un nœud de chaque côté.
Photo_2.JPG
Photo3.JPG

Photo 4 : bon placement des épaules.
Photo_4.JPG

Nota :

Il existe également sur le marché pour moins de cinquante euros, bon nombre d’anneaux claviculaires faciles à enfiler tout seul : exemples : Pour adultes « blocage claviculaire Gibortho » de Gibaud, et pour vos juniors : « Ligaflex Junior » de Thuasne (voir sur internet).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.gillesorgeret.com/trackback/125

Fil des commentaires de ce billet