Gilles Orgeret, le blog d'un kinésithérapeute

GillesOrgeret.com, le blog d'un kinésithérapeute : dos, massage, thérapie manuelle, techniques de kiné...par Gilles Orgeret
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Chaussures, semelles qui font maigrir et soulagent les maux de dos

, 10:12 - Lien permanent

Chaussures, semelles, qui font maigrir et/ou soulagent les maux de dos : mensonge !

Les plus connues de ces « claquettes tonifiantes » surélèvent l’avant-pied. La pub qui les vante précise : « à chaque pas vous mincissez. Elles tonifient et sculptent naturellement les jambes. Les muscles se remettent à travailler, chassant les amas graisseux installés des fesses aux chevilles ! » De qui se moque t’on ? Quand on connaît l'incrustation tenace de la cellulite, comment peut-on se laisser abuser ?

En pharmacie, l’argument est encore plus percutant : « Ces semelles corrigeraient le positionnement du bassin, et seraient donc bénéfiques pour le dos ! » Quel argument scientifique sous-tend cet argument ? Qui a dit qu’il fallait systématiquement corriger cette bascule avant ou arrière du bassin sans examen médical préalable, d’autant que lorsque la lordose lombaire s’efface, la surcharge lombo-sacrée augmente, ce qui favorise les douleurs. Autre argument encore plus percutant : ces sandalettes ont une forme standardisée, l’inclinaison de la semelle est identique pour tous, or nous sommes tous différents, il n’y a pas d’un individu à l’autre, deux pieds, deux charpentes osseuses, semblables. Nous n’avons pas tous la même cambrure des reins. Certains sont trop cambrés, d’autres pas assez. Donc une même forme de semelles ne peut convenir à tous !

Par ailleurs l’insuffisance veineuse est une vraie maladie qui ne se contente pas de claquettes pour se voir améliorée. Des jambes bourrées de varices et d’œdème, n’y trouveront pas leur compte. Pour être éliminée de façon satisfaisante, la graisse à besoin de vaisseaux sanguins en bon état.

Quant aux causes du surpoids chronique, elles sont trop complexes pour être solutionnées ainsi. D’ailleurs les images de pub vantant ces produits ne montrent que de jolies jambes qui n’ont pas besoin de modifications. Présenter des jambes pleines de cellulite et de varices, ne serait pas vendeur !

En cas de « valgus éversion du pied », c’est à dire d’un pied plat effondré avec excès d’appui sur l’arche interne, les « claquettes tonifiantes » vont aggraver le tableau avec des conséquences néfastes sur les genoux et le dos (surtout le dos !). Un bilan morphostatique doit être entrepris par un médecin, qui déterminera la « tendance gravitaire du sujet », l’adaptation de sa charpente osseuse à la pesanteur, ainsi que les proportions du bassin, car certaines dysharmonies corporelles en dépendent et ne peuvent hélas être corrigées.

Par ailleurs il ne faudra pas confondre culotte de cheval et large diamètre osseux intertrochantérien. Pour être caricatural : « On a de gros os ».

Tout au plus des « claquettes tonifiantes » facilitent-elles le retour veineux en sollicitant d’avantage les muscles du mollet. En cas de varices avérées, elles ne remplaceront jamais une bonne paire de bas de contention.



En cas en cas de troubles circulatoires, de jambes lourdes, il importe de pratiquer des exercices tonifiants associés, si besoin, à des manœuvres de drainage veino-lymphatique.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.gillesorgeret.com/trackback/35

Fil des commentaires de ce billet