Gilles Orgeret, le blog d'un kinésithérapeute

GillesOrgeret.com, le blog d'un kinésithérapeute : dos, massage, thérapie manuelle, techniques de kiné...par Gilles Orgeret
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

mars 2013

dimanche 3 mars 2013

L'absurdité des repas d'affaire

, 14:25

Repas d’affaires ? Il est de coutume dans notre pays de débattre d’une affaire importante autour d’une bonne table. Si la nourriture est bonne, on s’imagine que les affaires le seront également. Malheureusement, ce n’est pas très malin, pourquoi ? On ne peut à la fois apprécier nourriture, vins fins, et développer une stratégie mentale constructive. Pour commencer, la station assise classique dans un fauteuil ordinaire, hanches fléchies à 90°, est très mauvaise pour le dos. Elle augmente les contraintes lombaires de 50 % par rapport à la station debout (tests de Nachemson). Si votre client en affaires est lombalgique chronique, cette position ne l’aidera certes pas à se décontracter et à...

Lire la suite

vendredi 8 mars 2013

Conseils aux joueurs de violon ayant mal à l'épaule ou au cou

, 03:43

Vous jouez du violon, vous avez mal à l’épaule ou au cou… La pratique assidue du violon peut à la longue provoquer des douleurs chroniques de l’épaule sur laquelle repose le violon, et /ou du cou, pourquoi ? On penche la tête sur le côté, le bord de la mâchoire est posé sur l’instrument. Dans cette posture on a toutes les chances de finir par souffrir d’un « syndrome de la traversée thoraco- brachiale ». Qu’est-ce que c’est que ce binse ? Ce phénomène de « pince costale » est très répandu en milieu sportif, ainsi que dans la population féminine en général après 35 ans, parce qu’à partir de cet âge, chez la femme, la clavicule à tendance à se redresser (elle s’horizontalise). Sous la première...

Lire la suite

dimanche 17 mars 2013

Quand la douleur est un refuge

, 07:58

Quand la douleur est un refuge Cher visiteur de ce blog, sais-tu que certaines douleurs, certaines difficultés à bouger, une incapacité à retrouver la fonction normale d’un membre ou du dos, sont des lésions auto- induites (des lésions que l’on inflige à soi-même) positionnées en psychopathologie dans le registre des troubles factices. Ces patients se réfugient dans un mal imaginaire, la plupart du temps parce qu’ils baignent dans une période de leur vie devenue insupportable. On peut même affirmer qu’ils n’ont pas le choix. Le corps devient un bouc émissaire, parce qu’on est incapable de solutionner des problèmes relevant : soit du social, de l’intime, de l’affectif. On parle de blessure...

Lire la suite

samedi 23 mars 2013

merci Gilles

, 16:09

Elle est à toi, cette chanson Toi, Orgeret qui sans façon M'as créé quatre exercices à faire Quand dans mon corps c'était la misère Ce n'était rien qu'un peu de soin Mais il m'avait chauffé le corps Et dans mon âme il brûle encore A la manière d'un grand festin...

Lire la suite

dimanche 24 mars 2013

Nouvel épluchage de la presse grand public : « Mal de dos, des causes inattendues ! »

, 19:08

Dans un précédent billet, je critiquais un article paru dans Femme Actuelle. Aujourd’hui je me propose de féliciter ce magazine pour un autre papier, plutôt bien fait, publié dans leur numéro 1477, du 14 au 20 janvier 2013, et intitulé : « Mal de dos, des causes inattendues ! ». On peut certes souffrir du dos (ou d’une articulation quelconque) alors qu’il n’est pas l’agent causal. On parle alors de douleurs projetées. Le mal est causé par une souffrance à distance, de l’estomac par exemple comme cité dans l’article, ou de tout autre organe interne. L’un de mes patients avait régulièrement très mal aux reins (lombaires). Aussitôt qu’on lui a ôté la vésicule biliaire son problème a cessé. Une...

Lire la suite